Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 21:58

Nous remontons vers Kuala Lumpur, toujours en bus, mais faisons un arrêt de quelques jours à Malacca, probablement la plus vieille ville de Malaisie.

Le plus ancien royaume connu est celui de Parameswara vers 1390-1400, ancien prince de Sumatra en exil.

Au cours du XVème siècle, Malacca est le port le plus important de la région, attirant ainsi des bateaux du monde entier, carrefour des routes maritimes reliant l'océan indien à la mer de Chine, venus commercer pour les parfums, les tapis de Perse, porcelaines et soies de Chine, broderies d'Inde et épices des Moluques.

C'est le portugais Afonso de Albuquerque qui attaque la ville en 1511 et fait bâtir une forteresse qu'il baptise A Famosa (La Fameuse).

Voici ce qu'il en reste

Malacca - Malaisie

Beaucoup plus tard, en 1641 les Hollandais les chassent puis laisse la ville vers 1824 aux Anglais.

Bref, là aussi un brassage qui fait de cette ville un lieu riche d'architecture et d'histoire, restaurée au fur et à mesure de son classement au Patrimoine mondial de l'Unesco en 2008. Nous la parcourons durant 2 à 3 jours en vélo plutôt qu'en trishaw, des cyclo-pousses décorés de guirlandes, de fleurs artificielles et équipés de sono ultra-puissante.

Malacca - Malaisie
Malacca - Malaisie

Nous entrons dans Jonker Street, artère principale du quartier chinois.

Malacca - Malaisie
Malacca - Malaisie

Petite pause et dégustation de chips, taille XXL, avant de reprendre la balade.

Malacca - Malaisie

Quelques photos au détour d'un temple,

Malacca - Malaisie
Malacca - Malaisie

avant LA découverte culinaire de la ville. Le Cheng Ho Si Chuan Restaurant. Un véritable délice de plats de la région chinoise du Sichuan. Un accueil adorable, des saveurs merveilleuses. Bref, c'est LE plan resto du coin, et encore une fois pour un prix dérisoire.

Petit clin d'oeil spécial à Sabine R. : à gauche il s'agit bien d'un plat à base d'oreilles de cochon ... !!
Petit clin d'oeil spécial à Sabine R. : à gauche il s'agit bien d'un plat à base d'oreilles de cochon ... !!

Petit clin d'oeil spécial à Sabine R. : à gauche il s'agit bien d'un plat à base d'oreilles de cochon ... !!

Voici l'adresse : N° 53, Lorong Hang Jebat.

Le lendemain, nous poussons jusqu'à la mosquée flottante, à l'intérieur de laquelle nous sommes accueillis par un guide.

Malacca - Malaisie
Malacca - Malaisie

Après les règles d'usage vestimentaire, ce dernier nous parle de sa construction, nous échangeons sur les pratiques religieuses mahoraises puis il nous invite fortement (nous avons tenté de refuser) à partager un repas avec les croyants et les visiteurs présents.

Un moment très agréable de partage et de rencontres.

Malacca - Malaisie
Malacca - Malaisie

Nous terminons notre visite de Malacca en remontant vers le nord de la ville à la rencontre de la propriétaire de la Villa Sentosa.

Malacca - Malaisie

Authentique maison malaise en bois sur pilotis datant des années 1920, elle est nichée au creux d'une boucle de la rivière Malacca, dans un tout petit quartier de maisons traditionnelles. La propriétaire issue d'une famille noble originaire de Sumatra nous a reçu et fait visiter sa maison pleine de souvenirs et d'objets anciens. Un accueil digne et chaleureux pour nous faire découvrir un peu du Malacca du XXème siècle.

Notre séjour touche presque à sa fin. Nous nous apprêtons à rejoindre Kuala Lumpur avant notre départ.

Malacca - Malaisie
Published by Dom
commenter cet article
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 18:33

Après 10h de route, quelques arrêts et quelques frayeurs, nous arrivons à notre terminus : Johor Barhu. Grande ville de 800 000 habitants qui fut le foyer de la culture malaise classique à l'époque des sultans.

Nous avons fait le choix de poser nos valises ici pour visiter la ville-Etat toute proche pour des raisons économiques. Le prix d'un hébergement convenable à Singapour aurait fait monter en flèche notre budget.

Petit conseils aux voyageurs : éviter ce plan-là le vendredi ...

En effet, chaque semaine, plusieurs milliers de malaisiens rentrent chez eux après la semaine de travail à Singapour. Conséquences : des files interminables pour prendre le bus qui vous emmène à la frontière, pour passer cette frontière et faire un joli sourire au douanier, pour prendre un moyen de transport (de l'autre coté) et rentrer à l'hôtel ...

Bref, nous voilà dans la cité-Etat. Singapour est un ensemble d'îles dont la superficie totale est de 712 km² (585 km² pour le plus grande Pulau Ujong), avec une densité de population la plus élevée au monde de 7126 hab/km².

Après avoir été possession du sultanat de Sumatra jusqu'en 1819, c'est Sir Thomas Raffles de la Compagnie des Indes Orientales qui, peu après, en fait une base commerciale pour tenter de s'opposer aux comptoirs portugais et hollandais de Java, Sumatra et Bornéo.

Sous souveraineté britannique, Singapour devient multiracial avec une forte domination démographique chinoise. Après une courte occupation japonaise de 1942 à 1945, la Couronne met en place un gouvernement d'autonomie en 1959 qui aboutit à l'indépendance en 1965 (après un bref passage de quelques mois au sein de la Fédération de Malaisie).

Ici plus qu'ailleurs encore, on retrouve le brassage des populations.

Singapour
Singapour
Singapour

La ville ne manque pas de modernisme et les architectes semblent donner libre cours à leur imagination. La ville ne manque ni de parcs ni de végétation.

Singapour
Singapour

Modernisme et traditions, voilà un mélange intéressant.

Singapour
Singapour
Singapour

Le dernier soir, nous décidons de monter dans le Singapour Flyer, le grande roue pour prendre de la hauteur (165m). Coup de chance ce soir, c'est répétition générale avant la célébration du 50ème anniversaire. Feux d'artifice, parades et autres préparatifs et un peu de monde dans les rues...

Singapour
Singapour
Singapour
Singapour
Published by Dom
commenter cet article
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 17:44

Quelques heures de minibus nous transportent dans le nord-est de la péninsule jusqu'au village de pêcheurs de Kuala Besut. De là, un "jetty", un bateau rapide nous emmène jusqu’aux îles Perhentian. Devenues parc national, elles sont composées de plusieurs îlots, deux sont habitées Des eaux claires, chaudes et poissonneuses. Des plages de sables blancs. De petits resto au bord de l'eau ... Voilà le programme pour les 3 ou 4 prochaines jours.

Maé retrouve ses repères. 4h dans l'eau à suivre les poissons. Papa, c'est quand qu'on habite sur une île ...
Maé retrouve ses repères. 4h dans l'eau à suivre les poissons. Papa, c'est quand qu'on habite sur une île ...
Maé retrouve ses repères. 4h dans l'eau à suivre les poissons. Papa, c'est quand qu'on habite sur une île ...

Maé retrouve ses repères. 4h dans l'eau à suivre les poissons. Papa, c'est quand qu'on habite sur une île ...

Une mention particulière pour le "chinese restaurant" sur l'île de Besar. Les serveurs ont la banane et la cuisine est un véritable délice pour environ 5 euros par personne, boisson comprise ...

Nord-est de la Malaisie

Des spots de snorkeling un peu partout, quelques belles patates de corail, anémones, poissons clown, coffre, poulpes, ... et des requins à pointe noire un peu partout, sans même aller loin ... C'est en effet le premier poisson que Léo a rencontré en mettant un pied dans l'eau, à environ 10m du bord. Un petit requin certes mais un requin quand même. N'est-ce pas Léo ??!!!

Après cet agréable moment de farniente, nous rejoignons le continent pour atteindre Kota Bharu. Capitale de l'Etat islamique du Kelentan, peuplée de 500 000 habitants, elle est entrée dans notre histoire contemporaine en Décembre 1941, 1h avant l'attaque de Pearl Harbour, lorsque l'armée japonaise a débarqué en Malaisie.

Mais avant cela, un peu d'attente pour trouver un bus ..........

Ici, un nouvel objet : le banc-damier

Ici, un nouvel objet : le banc-damier

En fait, au départ, nous avions prévu de rejoindre Kota Bharu, ville avec un aéroport, afin de prendre un vol pour Singapour. Manque de bol, pas de vol (ou l'inverse) vers cette destination lors de notre présence ici. Pas grave, nous mettons à profit notre présence ici pour visiter la ville. Heureusement pour nous, nous tombons sur MR ROSELAN l'animateur (francophone) du Centre Touristique du Kelentan qui nous apporte son aide précieuse pour la découverte de la ville et notre projet de descente vers Singapour.

Nous passons la soirée en découvrant un théâtre d'ombres avec chants et instruments de musique traditionnels. Une vraie surprise

En voici un court extrait :

En voici un court extrait :

Avant notre départ, une autre découverte : le smoothie au "dragon fruit". Un délice.

Nord-est de la Malaisie

Prêt pour le départ. Le bus "décolle" dans quelques minutes. Direction le sud, tout au sud de la péninsule, dernière ville avant la frontière avec Singapour. 10h de route de nuit dans un bus top-confort. Le bus oui, les routes non ...

Published by Dom
commenter cet article
14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 18:34

Nous prenons la route en minibus (pour quelques heures) puis une large pirogue à moteur (quelques heures aussi) pour rejoindre le petit village de Kuala Tahan; un des seuls points d'accès à ce parc national couvrant plus de 4300 km² protégeant ainsi cette forêt tropicale. Semble-t-il plus vieille que l'Amazonie, environ 130 millions d'année, on y trouve le plus haut sommet de la péninsule malaise, le Gunung Tahan (2187m). Varans, tapirs, scorpions, serpents, sangsues, bref, que du beau monde !!!

Parc Taman Negara - Malaisie
Parc Taman Negara - Malaisie
Parc Taman Negara - Malaisie

Du village de Kuala Tahan, divers petits "floating restaurants" et le départ vers quelques balades pour découvrir les environs.

Parc Taman Negara - Malaisie

Nous nous décidons pour la "canopy walkway". On crapahute dans la jungle pour accéder au pont suspendu long de 530m entre les arbres pouvant atteindre 80m de haut. Le pont lui n'est qu'à 30m !! Petit frayeur pour les plus sensibles.

Parc Taman Negara - Malaisie
Parc Taman Negara - Malaisie
Parc Taman Negara - Malaisie

Nous poursuivons avec la rencontre des Batek. Une dizaine de familles de 20 à 30 membres chacune, aborigène, sédentarisée par la gouvernement malais, vivant désormais sur les berges de la rivière Tembeling.

Selon les explications de notre guide (!!), ils vivent en harmonie avec la nature, se nourrissent de fruits, de miel et tuent qelques animaux nécessaires à leur survie.

Maé découvre la longue sarbacane utilisée pour la chasse.

Parc Taman Negara - Malaisie
Parc Taman Negara - Malaisie
Published by Dom
commenter cet article
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 22:37

Après 24h dans la capitale surchauffée, nous décidons rapidement d'entrer dans les terres. Nous prenons la direction des Cameron Highlands. C'est une zone située dans la grande chaine des Titiwangsa à environ 1500 m d'altitude, portant le nom d'un géomètre anglais William Cameron qui y mena une expédition en 1885. De plus en plus exploitée, cette zone, par son climat, permet l'exploitation de différentes plantes, et en particulier le thé.

Nous arrivons dans la commune de Tanah Rata, dans l'hôtel Hillview Inn. Charmant, au calme et au frais. Impeccable pour prendre l'air et découvrir le coin.

Avant la visite d'une plantation de thé, petit arrêt dans une "ferme" pour découvrir quelques espèces locales.

Cameron Highlands - Malaisie
Cameron Highlands - Malaisie
Cameron Highlands - Malaisie
Cameron Highlands - Malaisie

Nous arrivons sur les 250 ha de la "Boh Tea Plantation". Des 19 ha lors lors de sa création en 1930, le leader malais en est désormais à 1200 ha au total. Nous pouvons visiter une partie de l'usine (le broyage). Ici 200 personnes travaillent tout au long de l'année. Maisons, écoles, boutiques, tout est prévu pour les travailleurs.

Cameron Highlands - Malaisie
Cameron Highlands - Malaisie
Cameron Highlands - Malaisie
Cameron Highlands - Malaisie
Published by Dom
commenter cet article
11 août 2015 2 11 /08 /août /2015 11:13

Le blog reprend du service. Après plusieurs mois de repos pour lui et d'adaptation pour nous, nous avons encore la chance de poursuivre notre découverte du monde.

Retour en Asie du sud-est. Un stop à Doha au Qatar et 14h de vol plus tard, nous voilà à Kuala Lumpur pour un séjour de 3 semaines dans cette péninsule.

Un voyage vers l'est même si nous arrivons complètement à l'ouest, sortis du lit à 17h. Premier repérage dans cette ville de 1.8 million d'habitants.

Retour en Asie du Sud-Est : Malaisie - Singapour
Les tours Petronas
Les tours Petronas

Les tours Petronas

Chaleur, humidité et fatigue ont raison de nous. Demain, il fera jour ...

Retour en Asie du Sud-Est : Malaisie - Singapour

La Malaisie est composée de la partie péninsulaire, rattachée au continent asiatique et de deux Etats orientaux, Sabah et Sarawak, au nord de l'île de Bornéo. D'une superficie d'env. 330 000 km², peuplée de 30 millions d'habitants, son histoire est fortement liée à celle des différents échanges commerciaux à travers les siècles et en particulier ceux liés aux épices. Un pays entre traditions, croyances et modernité.

Voilà retracé notre périple :

Retour en Asie du Sud-Est : Malaisie - Singapour
Published by Dom
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 14:20

En effet, nous avons eu un automne doux permettant ainsi une acclimatation lente à notre retour ici, certes. Mais depuis l'hiver est là. Bien là !!! A plusieurs reprises déjà, les blancs flocons ont recouvert les champs et les toits.

Comme ce matin.

Dame Nature

Non là, c'est bon Dame Nature, je crois que nous avons compris. Nous voyons bien ce que signifie le mot HIVER ...

Dame Nature
Published by Dom
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 21:24

Première vraie sortie organisée (merci Stéphan) depuis notre retour. Au creux du Vercors, après quelques lacets de bitume recouvert des feuillages de l'automne.

Notre balade dans les bois en fin de journée ne nous a pas permis d'entendre bramer les cerfs. Nous avons malgré tout pris beaucoup de plaisir à ressentir les dernières lueurs au travers des sous-bois.

Le cerf au fond des bois
Le cerf au fond des bois
Le cerf au fond des bois

Quelques biches en contrebas. Puis nous rentrons. Nous avons troqué les habituels voulés mahorais accompagnés de punch pour une raclette, sa charcuterie du pays et son (ou plutôt ses) vin(s) blanc(s).

Une fine équipe (encore une) se reconstitue dans la simplicité de ce week-end d'octobre.

Un grand plaisir à un moment tout à fait opportun dans notre bien longue période d'adaptation.

Published by Dom
commenter cet article
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 22:22

Le grand jour est arrivé. Du haut de ses 6 ans et demi, après un petit entrainement et une bonne dose de volonté, en cette belle fin d'après-midi de dimanche ensoleillé, Maé s'est lancé. Les derniers petits conseils, les belles chaussures de sport. Non Maé les tongues c'est pas bon pour faire du vélo !!!

Un grand merci à Lucille pour ce don ...

Published by Dom
commenter cet article
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 22:37

Petite virée en montagne à l'occasion de la Fête des bergers.

Direction Font d'Urle à 1500m d'altitude Ca fait bien longtemps qu'on n'était pas monté aussi haut (hormis en avion). C'est l'été en France. Façon de parler. Un froid de canard. Un brouillard épais ... Rien à voir avec le Choungui !!

Dernier week-end d'Août

Un petit tour, et puis s'en vont (au chaud avec petit thé)

Published by Dom
commenter cet article