Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 21:10

carte-mada-7

Après une petite heure d'avion au départ de Morondava, nous voici arrivés à Tuléar. Pour beaucoup de touristes, Tuléar est une ville de destination après la descente vers le sud par la RN7. Pour nous c'est l'inverse, nous y restons quelques jours puis nous prenons la route. Objectif : rejoindre Tana.

Pas d'architecture particulière et pas grand chose à voir, nous avait-on dit !!

 

Notre premier réflexe en arrivant dans une ville : faire un tour au marché, comme pour s'en imprégner, sentir les odeurs, voir les couleurs, croiser des regards. Et là non plus nous ne sommes pas déçus.

Tuléar offre aussi l'avantage de proposer beaucoup de boutiques d'artisans, à des prix très intéressants.

Lors de nos différents "balades", le hasard nous a permis de rencontrer une dame parlant un excellent français qui a pris le temps de nous parler des différents objets et en particulier du totem en palissandre (symbole de la vie de famille malgache). Un totem à trois niveaux : en haut le zébu source de revenus et signe de réussite, puis au milieu l'homme puis en bas la femme ...

SDC18543

Coté hébergement, pas un excellent souvenir de l'hôtel Victory hormis la possibilité de nous approcher des lémuriens malades receuillis par le propriétaire

SDC18534

SDC18535

Vous voulez une bonne adresse; en voici une :

Le Jardin situé rue général Leclerc. Un petit resto qui vaut le détour. Tenu par Giancarlo, un italien installé depuis plus de 10 ans. Un resto plein de petits recoins, des tableaux accrochés aux murs et aux plafonds, des petits plats délicieux, des pates maison et des prix tout doux : un régal.

Un exemple : une énorme assiette de tagliatelles aux poissons (avec de vrais beaux et gros morceaux de poissons) pour 9000 Ariary (soit moins de 4 euros) ... A ne manquer sous aucun prétexte !!

 

Allez hop, c'est parti ! On prends la RN7 et on remonte. Une des seules vraies routes dans le sud malgache. Destination le parc de l'isalo en pays bara. Un massif ruiniforme de plus de 8500 ha. Un ensemble de canyons, de pics, de grottes, de blocs de granit sculptés par les vents et les eaux.

SDC18604

 

SDC18594

 

SDC18566

Nous élisons domicile au Satrana Lodge (sans doute le meilleur hôtel du coin). Là, nous rencontrons Elisé, le patron, qui nous recoit comme à la maison et nous met à l'aise immédiatement. Grâce à lui notre séjour va rester inoubliable.

SDC18550  SDC18551

Un hôtel situé au pied du massif, parfaitement intégré dans le site, un calme délicieux.

Nous partons pour un rapide tour d'horizon sur le pic surplombant l'hôtel.

SDC18552  SDC18559

SDC18557

Nos différentes balades dans le parc vont nous conduire aux piscines noires et bleues.

SDC18581  SDC18583
 SDC18593  SDC18586
 SDC18590  SDC18588

Lors des visites, Jaquelin, notre guide, a su nous faire découvrir

 

les pachypodiums

SDC18569  SDC18605

SDC18612

 

les caméléons,                                                les lémuriens,

SDC18574

 SDC18578

 

SDC18602

les phasmes

 

Le lendemain, nous avons marché jusqu'à la cascade des nymphes et les piscines naturelles

SDC18614 SDC18616 
 SDC18626  SDC18608

SDC18607

Au détour d'un chemin, nous croisons des sépultures tant bara que sakalava

SDC18610  SDC18611

Ce lieu mérite plus de temps que nous lui en avons accordé. Ces grands espaces, ces paysages nous donnent envie d'y revenir après une saison des pluies. Si tel est le cas, nous avons d'ores et déjà trouvé notre lieu d'hébergement. Elisé tiens-toi prêt !!

 

Nous regagnons les hautes-terres en direction de Fianarantsoa puis Antsirabé et faisons l'expérience du taxi-brousse. Mais avant cela, direction la gare de taxi-brousse, la foule, le bruit et la négociation interminable pour trouver un véhicule.

SDC18639

Partira, partira pas ! La capacité annoncé d'un taxi est de 14 places mais en fait au fur et à mesure du trajet, on s'apercoit vite que le chauffeur sait bien compter ... les billets, pas le nombre de places. Nous avons fait une partie du trajet à 22 personnes.

Et dans ces conditions de transport le mal des transports des uns devient très vite le mal des transports des autres ...

De quoi succiter l'inquiétude ...

SDC18641  SDC18642

Regarder les paysages, c'est encore ce qu'il y a de mieux

SDC18644

 SDC18645

 

SDC18628

 

SDC18651

Prochaine et dernière étape : antsirabé.

Partager cet article

Repost 0
Published by lesaventuresdelatribu.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

domi bara 23/10/2011 12:54



Merci pour l'autorisation. Il va de soi que le respect des enfants sera appliqué.


Voici l'url du site Bara : 


   http://lesbarademadagascar.pagesperso-orange.fr/


Quelle sera votre prochaine destination ?


Bon vent.



domi bara 22/10/2011 09:41



J'ai oublié : Votre blog est répertorié sur le site Bara à la page "Bonus"


Est-ce que je peux publier certaines de vos photos en pays Bara ?


Merci



domi bara 22/10/2011 09:37



Magnifique votre blog ! Il donne envie d'y aller ou d'y retourner.


Je suis admiratif car votre témoinage répond aux questionnements "aller ou non, à Madagascar ?" Avec des enfants et en taxi-brousse s'il vous plaît !


Pour prolonger le voyage voici un modeste site consacré aux Bara. J'espère qu'il apportera quelques réponses aux intarissables questions des enfants et des grands...


Prenez le temps de le découvrir... moramora... Il n'y a pas de décallage horaire.


Veloma


 



lesaventuresdelatribu.over-blog.com 23/10/2011 09:53



Bonjour,


Merci pour votre petit mot. Oui en effet c'est possible. De là à traverser tout Mada en taxi-brousse, je ne suis pas sûr mais cette expérience-là vaut le coup d'être vécue. Un premier séjour sur
place avec des enfants est riche d'enseignements; pour nous mais aussi et surtout pour eux. En tout cas, ils ont ramené avec eux une énorme envie d'y retourner ...


Merci aussi pour votre lien. J'en ai commencé la découverte. Très riche et très intéressant.


Concernant l'utilisation des photos, pas de problème dès lors que nos enfants n'y apparaissent pas.


Cordialement,


Dom