Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 21:06

Un soir de semaine, rendez-vous à la Bouquinerie de Passamaïnti à la rencontre d'un écrivain, metteur en scène et comédien Soeuf Elbadwi qui nous présente son dernier poème

Dhikri

Un dhikri pour nos morts, la rage entre les dents rend hommage aux victimes du Mur Balladur dans l'océan indien. Il y est question d'un archipel menacé d'effondrement. Il y est également question du prolongement d'un feuilleton colonial.

Auteur et artiste impliqué dans sa réalité citoyenne, Soeuf Elbadawi a écrit Un dhikri pour nos morts la rage entre les dents, sous la forme d'un récit éclaté en onze petits fragments de survie, résonant telles des incantations proférées contre l'effondrement d'un archipel de lune.

 

Extraits :

« Vorace l’océan s’est rappelé à nous comme à son habitude depuis qu’existe ce mur de haine », écrit Soeuf Elbadawi. « Ce chemin que l’on emprunte qu’une fois dans une vie Mon cousin l’a pris cette nuit et Il était loin de penser que les limites imposées du rivage fraîchement redessiné par le Maître des Possédants lui reprendraient de fait son droit à la vie Erreur fatale ».
"Avec cette histoire de migration sauvage en sa propre terre Peut-on être étranger ou clandestin sur la terre de ses aïeux »… ajoute-t-il. Et d’avertir : « dans la fanfare des fous il est écrit que la lente agonie des vaincus n’empêche pas un miracle d’Outre-Monde Il est donc possible d’arracher une ligne d’espoir aux pieds du monstre par mauvais temps ».

 

Un dhikri pour nos morts la rage entre les dents, parait aux éditions Vents d'Ailleurs.

Pour en savoir plus sur le visa Balladur, vous pouvez vous rendre sur www.murballadur13.wordpress.com

Partager cet article

Repost 0
Published by lesaventuresdelatribu.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Charles 04/06/2013 15:31


Ca a l'air très intéressant! C'est bien dommage que je ne puisse pas venir à la rencontre!