Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 14:07

Le désert du Namib s'étend le long de la côte ouest de l'Afrique australe sur environ 1900km, entre le nord de la province du Cap en Afrique du Sud et le sud de l'Angola. Il couvre la totalité de la côte namibienne, sur une largeur variant entre 80km et 200km.

L'océan atlantique qui borde le désert sur toute sa longueur est refroidi (entre 12° et 15°c) par le courant de Benguela, qui remonte les eaux profondes du grand large. Ce phénomène provoque la formation de brouillards qui couvrent l'intérieur du désert sur plusieurs dizaines de kilomètres. Cet apport d'humidité et le grand âge du Namib (plus de 80 millions d'années) ont permis l'évolution d'une grande diversité biologique animale et végétale.

La partie sud du Namib est entièrement réservée à l'exploitation du diamant. (source Petit Futé).

 

Justement, nous empruntons la B4 au nord de la zone interdite,  et visitons la ville fantôme de Kolmanskop. Elle constitue les anciennes demeures des premiers exploitants de diamants venus d'Allemagne. La mine a fonctionné de 1908 à 1938.  

P1050680 (1024x575)

 

P1050637 (1024x577)

 

P1050639 (1024x768)

 

P1050643 (768x1024)

 

P1050642 (1024x768)

 

P1050646 (1024x768)

Ensuite, nous filons vers Lüderitz. La baie du même nom est un abri naturel découvert en 1488 par les premiers navigateurs portuguais. Ils ne s'y installèrent pas mais laissèrent la croix de Diaz Point sur la péninsule. Ce n'est que vers 1884 qu'elle devint la première ville de l'ancien Sud-Ouest africain.

La ville a gardé ses couleurs coloniales allemandes. Elle est occupée par ses activités de pêche et d'extraction diamantifère offshore.

P1050656 (1024x739)

Nous en profitons pour renouer avec les saveurs atlantiques dans un petit resto près du port.

P1050652 (1024x575)

Après le repas, direction la péninsule. Avant d'y accéder, nous croisons la même voie ferrée que quelques jours auparavent.

 

P1050657 (1024x748)

Alors que la ville est ensoillée, en entrant dans la péninsule et à l'approche de Diaz Point le paysage et le temps changent

P1050666 (1024x575)

 

P1050667 (1024x558)

 

P1050668 (1024x575)

 

P1050670 (1024x768)

 

P1050674 (768x1024)

 La reproduction de l'ancienne croix de Diaz Point est là, tout au bout du petit pont de bois.

 

Nous reprenons la route pour contourner le désert et accéder à une zone plus proche encore du désert, tout près des dunes.

Petit point sur le trajet réalisé :

Plan 3

Repost 0
Published by lesaventuresdelatribu.over-blog.com
commenter cet article
21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 21:06

Nous traversons le sud du pays d'est en ouest, de la frontière sud-africaine vers l'océan atlantique, du sud du bassin du Kalahari vers le sud du Namib.

P1050534 (1024x745)

Côté Atlantique, nous souhaitons atteindre la petite ville de Lüderitz mais avant cela nous projetons de faire une halte vers Aus à la rencontre des chevaux sauvages.

Après des dizianes de kilomètres de route sans voiture, nous en trouvons d'abord quelques uns.

P1050550 (1024x767)

 

P1050551 (1024x531)

 

P1050554 (1024x575)

 

P1050555 (1024x575)

La petite bourgade de Aus servit dès 1915 de camp pour les prisonniers suite à la capitulation des Allemands devant les Sud-Africains.

Les chevaux sauvages seraient, dit-on, les descendants d'un élevage d'un baron allemand. Celui-ci périt durant la bataille de la Somme en 1916 et son grand domaine, ses élevages de moutons et chevaux furent abandonnés.

Depuis quelques années un espace est aménagé pour les observer. C'est l'occasion pour nous de découvrir le premier oryx.

P1050570 (1024x760)

Par chance ce jour-là, les chevaux sont bel et bien présents.

P1050578 (1024x753)

 

P1050594 (1024x768)

Nous restons là un bon moment à les observer; eux aussi.

P1050585 (1024x768)

 

P1050583 (1024x766)

P1050580 (768x1024)

La fin de journée arrive. Nous nous sentons bien dans cet endroit. Aucun bruit, le vent souffle, le soleil se couche. Nous décidons de passer la nuit en camping sauvage.

P1050593 (1024x721)

 

P1050606 (1024x757)

 

P1050608 (1024x768)

 

P1050621 (1024x768)

 

P1050616 (1024x768)

 

P1050632 (1024x564)

Le coucher du soleil est agréable. Le lever n'est pas mal non plus. Il fait plutôt froid ce matin-là (entre 0 et 5°), mais c'est beau.

P1050635 (1024x575)

Un bon petit-déj, et nous partons vers Lüderitz.

Repost 0
Published by lesaventuresdelatribu.over-blog.com
commenter cet article
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 20:51

Avant d'entrer sur le territoire namibien, nous attérissons à Johannesburg et récupérons notre maison-mobile  pour les semaines à venir.

Après quelques courses, le plein de gasoil et un petit détour dans la banlieue pour trouver notre route, nous prenons donc la N14 en direction de l'ouest.

Notre objectif dans un premier temps est bien de rejoindre la Namibie.

carte-afrique-australe

Cette démocratie parlementaire couvre une superficie de plus de 800.000 km² et regroupe à peine plus de 2 millions d'habitants. Ce pays a obtenu son indépendance en Mars 1990, est composé de plusieurs groupes ethniques dont les blancs ou les bushmen; la langue la plus utilisée est l'anglais (ouf, nous aussi, tout au moins nous essayons).

carte-Afrique-Namibie

Bref, nous avons hâte. Direction l'ouest donc mais le temps passe vite pour cette première journée. Et c'est là que les choses commencent. D'une dôle de façon, vous allez le voir ...

 

La fin de journée arrive et nous cherchons à respecter les recommandations de notre loueur : pas de trajet de nuit. Notre première étape initiale ne comporte pas de camping. Le gars de la station essence nous parle d'une aire de repos mais cela ne nous inspire pas confiance. Nous décidons de pousser jusqu'à la commune suivante : Lichtenburg, avec le risque de ne rien trouver de mieux.

Arrivés à destination, pas de panneau indiquant un quelconque camping à l'horizon. Au hasard d'une rue, nous nous arrêtons dans une autre station service pour demander un peu d'aide. Manque de chance, le pompiste est nouveau dans la région et ne peut pas nous aider. Hum, l'hébergement commence mal, on dirait ! Avant de le quitter, une voiture arrive dans la station et le pompiste nous renvoit vers le conducteur et sa femme.

Et là, nous expliquons notre situation, et notre volonté de trouver un camping sûr pour passer la nuit. Nous rencontrons Johan, Edry, leurs deux filles et une troisième en préparation. Ils disent adorer la France, avoir une grande maison et être très heureux de pouvoir nous y accueillir. Malgré notre premier refus poli, ils insistent. Nous voilà donc partis pour la banlieue de la ville et pour une soirée très très agéable de rencontre dans leur belle et grande maison, malgré notre anglais approximatif. Nous dormons au chaud dans la partie de la maison réservée aux invités. Johan nous prodigue quelques conseils pour la suite de notre périple. Nous parlons de nos travails respectifs, de vins français et sud-africains, etc, etc.

Bref, notre séjour débute comme nous ne l'avions même pas imaginé. Une rencontre chaleureuse, pour le plaisir de rendre service. Un grand merci donc à eux deux !!

 

One thank you to Johan and Edry for their very warm welcome. We hope to receive them, in our turn, in France. Kisses to the girls.

 

Le lendemain matin, nous reprenons notre route en direction d'Upington (8h de route). Sur le bas côté, nous croisons à plusieurs reprises des mangoustes jaunes, parfois appelées suricates rouges. Cet animal vit en rase campagne dans les zones semi-désertique, en colonies, dans des terriers et se nourrit de lézards, serpents, oeufs.

Il est annonciateur de la zone géographique dans laquelle nous entrons : le bassin du Kalahari.

 

C'est le début des longues lignes de bitume, bordées parfois de lignes électriques avec leurs poteaux transformés en nids géants.

P1050499 (640x476)

 

P1050495 (640x480)

Ces nids abritent des républicains.

P1050498 (640x480)

Une pause pique-nique dans ce qui semble être une "gare" ou du moins un arrêt possible du train.

P1050500 (640x479)

 

P1050502 (640x478)

 

P1050505 (640x480)

 

P1050508 (480x640)

Une dernière photo style "poor lonesome cowboy"

P1050516 (640x480)

Et on repart, direction la frontière.

P1050517 (640x472)

Repost 0
Published by lesaventuresdelatribu.over-blog.com
commenter cet article
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 10:12

Un autre petit coucou de notre sejour en terre australe. Nous avons file vers le sud apres les deserts nimibiens, le Fish River Canyon, les plaines fleuries du Namaqualand, un rapide passage a Cape Town et au Cap de Bonne Esperence. Nous voici au Cap Agulhas, le point le plus au sud du continent africain. Un endroit desert en cette saison. Le vent fort, les vagues et quelques habitants.

P1070558

Nous rentrons dans quelques jours mais repassons par Cape Town avant notre envol.

A bientot donc pour plus d'infos et plus de photos ...

Repost 0
Published by lesaventuresdelatribu.over-blog.com
commenter cet article
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 17:40

Nous voici aux portes du desert du Namib. Dans notre camping aux grands espaces, un acces internet. Super. Notre sejour se passe bien. Il fait froid mais le soleil brille. Zero degre celsius ce matin aux pieds des dunes magnifiques. Ca reveille, puis 30 dans l'apres-midi. Demain nous poursuivons notre montee dans le nord vers Swakopmund puis Etosha.

esperant se reconnecter un plus tard.

Toute la tribu vous embrasse.

P1050773

Repost 0
Published by lesaventuresdelatribu.over-blog.com
commenter cet article
7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 21:44

Voilà, l'année scolaire se termine, avec son lot de rebondissements. Les enfants ont gravi une marche de plus dans leurs scolarités respectives.

Pour ce dernier hiver austral de ce côté-ci de la planète, nous retournons, dans les prochaines heures, au sud du continent africain pour un autre périple.

afrique australe

Encore en camping car, au départ de Johannesburg, mais en direction de l'ouest.

Nous sommes prêts : 3 valises maxi, comme d'hab; les cartes mémoire de l'appareil photo sont vides. Bref, tout est OK.

Voici le trajet prévisionnel :

trajet

Nous essayerons de vous transmettre quelques informations au détour d'un cybercafé, c'est promis ...

Repost 0
Published by lesaventuresdelatribu.over-blog.com
commenter cet article
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 20:53

Plutôt calme ces temps-ci le blog, n'est ce pas ... Ouais, je sais, vous ne dites rien parce que vous êtes bien élevés mais c'est ce que vous pensez ...

Nous terminons cette 3ème année scolaire à Mayotte. Le temps passe si vite. La prochaine sera la dernière : dernière rentrée, dernière sortie baleines, dernière cueillette d'ananas du jardin, etc, etc, ...

Le sentiment aussi de vous avoir fait partager plein de choses à travers les pages de ce blog et en même temps si peu.Voilà peut-être ce qui explique l'espacement des articles.

Et pourtant les semaines et les week-end défilent, le planning des soirées et des samedis aussi.

 

Alors ce dimanche au calme, nous le passons avec des amis en petite balade au dessus de la maison, à environ 30 minutes de marche en remontant le sentier qui passe devant chez nous et mène en haut du mont Bénara.

Objectif : prendre l'apéro à la cascade. En voilà un programme. Pour cette sortie nous avons tout prévu : les gobelets, le punch maison dans la glacière et les chaussures de marche. Tip-top.

 

Et pour avoir de l'énergie, quelques bananes avant de partir. Des rouges bien sûr. Celles que nous préférons.

  P1050415

Au passage, un petit arrêt près des plantations de fruits de la passion de notre voisin.

  P1050417

Puis en route vers notre destination, tantôt sur le chemin, tantôt dans le lit asséché de la rivière.

P1050419

Puis très vite nous voilà arrivés. Quelques sauts et brasses dans l'eau fraiche. Puis nous passons aux choses sérieuses. Vite le punch se réchauffe ...

P1050421

 

P1050430

 

P1050437

De retour à la maison, nous partgeons quelques plats mis en commun.

Un excellent moment donc ...

Repost 0
Published by lesaventuresdelatribu.over-blog.com
commenter cet article
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 19:57

La Compagnie En Jeu  nous propose son spectacle de fin d'année "Générations (éclats)".

Dirigée par Anne-Violaine Taconet, voici ce qu'elle dit de cette représentation :

"Cette année, vingt-deux interprètes, d'origines et d'âges différents, ont travaillé sur le thème du conflit de générations : alternant un travail de choeur fondé sur des proverbes, des chansons, des altercations entre jeunes et adultes, et des scènes extraites de textes de grands dramaturges : qu'il s'agisse de William Shakspeare, Franck Wedekind, Brian Friel, ou encore Barnard-Marie Koltès ou Sylvain Levey, ils expriment de manière cruelle, drôle ou plus grave, les difficultés pour chacun des camps, quelle que soit l'époque, à accepter l'autre. Le spectacle s'amuse de ce clivage, et de cette rengaine, qui n'est pas près de s'arrêter, selon laquelle la jeunesse n'est plus ce qu'elle était, et le monde non plus d'ailleurs".

 

On pouvait  y retrouver : Joanna, Hadidja, Marie, Marie-Yolane et Francis, entre autres.

Difficile de vous transmettre des images des différents interprètes sans leur accord.

En voici une tout de même : Joanna et Hadidja.

P1050351

Une très agréable soirée pleine de rires et de réflexions.

Repost 0
Published by lesaventuresdelatribu.over-blog.com
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 21:06

Un soir de semaine, rendez-vous à la Bouquinerie de Passamaïnti à la rencontre d'un écrivain, metteur en scène et comédien Soeuf Elbadwi qui nous présente son dernier poème

Dhikri

Un dhikri pour nos morts, la rage entre les dents rend hommage aux victimes du Mur Balladur dans l'océan indien. Il y est question d'un archipel menacé d'effondrement. Il y est également question du prolongement d'un feuilleton colonial.

Auteur et artiste impliqué dans sa réalité citoyenne, Soeuf Elbadawi a écrit Un dhikri pour nos morts la rage entre les dents, sous la forme d'un récit éclaté en onze petits fragments de survie, résonant telles des incantations proférées contre l'effondrement d'un archipel de lune.

 

Extraits :

« Vorace l’océan s’est rappelé à nous comme à son habitude depuis qu’existe ce mur de haine », écrit Soeuf Elbadawi. « Ce chemin que l’on emprunte qu’une fois dans une vie Mon cousin l’a pris cette nuit et Il était loin de penser que les limites imposées du rivage fraîchement redessiné par le Maître des Possédants lui reprendraient de fait son droit à la vie Erreur fatale ».
"Avec cette histoire de migration sauvage en sa propre terre Peut-on être étranger ou clandestin sur la terre de ses aïeux »… ajoute-t-il. Et d’avertir : « dans la fanfare des fous il est écrit que la lente agonie des vaincus n’empêche pas un miracle d’Outre-Monde Il est donc possible d’arracher une ligne d’espoir aux pieds du monstre par mauvais temps ».

 

Un dhikri pour nos morts la rage entre les dents, parait aux éditions Vents d'Ailleurs.

Pour en savoir plus sur le visa Balladur, vous pouvez vous rendre sur www.murballadur13.wordpress.com

Repost 0
Published by lesaventuresdelatribu.over-blog.com
commenter cet article
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 09:59

L'été se termine sur le confetti. La température et l'humidité redeviennent plus supportables. Une forme d'automne donc, pour preuve :

Photo0114

Quelques jours de repos au début du mois de Mai. Voici quelques images de la vie qui passe. Notre indicateur : le mur de la cuisine est notre "mètre-étalon".

Photo0123

Le dernier petit homme de la maison vient de grandir de 3cm en 3 mois, ... pas mal non !!

Photo0113

Assez grand donc pour s'attaquer à la construction d'un chateau-fort façon hémisphère sud, aidé en cela par Olivier. Le résultat est concluant.

Divers 0034

Avec Lucas, nous profitons de ces quelques jours de vacances pour faire de la plongée et passer le niveau 1 permettant de plonger jusqu'à 20m avec moniteur. Grand baracuda, murène, ou rascasses ..., voici quelques unes de nos découvertes grâce aux précieux conseils de Taz de Mayotte Expl'eau.

Photo0124

 

Photo0125

Repost 0
Published by lesaventuresdelatribu.over-blog.com
commenter cet article