Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 19:10

Après un petit travail de mise en forme des vidéos, voici quelques explications sur une très belle journée de vie mahoraise.

Rendez-vous près de Mamoudzou, à quelques dizaines de mètres du lieu de la fête. Le mariage a donc débuté par une procession : les invités ont accompagné les mariés jusqu'au lieu de célébration. Dès le début, et cela a duré presque toute la journée : les chants des mahoraises.

 

 

 

Oui je sais, je sais. J'entend d'ici vos réflexions sur le cadrage approximatif....

Bref, débuter cette journée au milieu de toutes ces personnes et de ces chants, ... plutôt émouvant.

Avez-vous remarqué ??? Pas de bonhommes dans cette procession !! Cela ne m'a pas alerté au début.

 

Arrivés sur le lieu, les messieurs sont gentiment orientés vers les tables, la "buvette", pour débuter le repas : 2 zébus ont été préparés pour l'occasion et des boissons (parfois sans alcool).

Pendant ce temps, les femmes sont dirigées sous la tente pour les chants, les dances et manger un peu aussi.

J'ai bien tenté une fois ou deux une petite incursion vers ma petite femme et ma fille mais sans succès !! On m'a très poliment expliqué où se trouvaient les tables des hommes.

 

J'ai tout de même réussi à faire des petits bouts de films :

 

 

 

Après le repas, le "mélange" fût plus facilement accepté. La mariée puis le marié ont fait leur apparition, donnant ainsi l'occasion de danses particulières.

 

 

 

En fin d'après-midi, petit break de 3 h histoire de rentrer chez soi, se doucher, se changer, coucher les petits (pas les nôtres). Histoire aussi pour les organisateurs de préparer le feu et la cuisson des agneaux, du poisson pour la fête du soir.

Et oui, vers 20h, on prend les mêmes et on recommence mais dans une version métropolitaine cette fois : piste de danses, boule à facettes, spots, etc, etc.

Bref, retour à la maison vers 2h du mat, les jambes un peu lourdes d'une journée inoubliable où l'on a découvert des éléments de la culture mahoraise que tous les mzungus n'ont pas la chance de voir.

 

Pour terminer ce post, je boucle la boucle,  en vous proposant le chant d'introduction; la mise en jambe, celui qui semble marquer le début des festivités, de l'enchainement des danses :

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lesaventuresdelatribu.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

karine 28/11/2010 20:33



salut a toutes la tribues,


trop belle ma petite gussie dans ta tenue mahoraise, je vois que les coutumes pour les mariages son presque similaire qu'au maroc.nous chez nous on  a deja eu de la neige et il fait froid
;continuer a nous envoyer des images qui nous rechauffe le coeur,on vous embrasses tous bien fort; a bientot karine .



Lothons family 28/11/2010 15:56



merci pour ces petites vidéos qui nous font partager vos aventures (la dernière ne semble pas fonctionner).


Gussie était très belle dans sa tenue, et tapait bien en rythme avec ces petits bâtons (bisous ma cop's !)


Question concernant les couleurs des tenues des femmes : la couleur est elle liée à une famille ? y a t'il une demande de la mariée ou de sa famille sur le choix ? ( bleu, orange ...). En tout
cas, c'est raccord et l'ensemble est très beau.



lesaventuresdelatribu.over-blog.com 28/11/2010 20:17



Bonsoir les isérois !!


Alors quelques petites infos en vrac :


- la dernière vidéo en fait n'en est pas une. C'est juste un enregistrement audio. Donc normal de ne pas voir apparaître d'images 


- les bâtons se nomment les M'biwis (avec la danse du même nom).


- concernant les couleurs, pas de signification particulière. C'est plutôt un choix de groupe de femmes constituant ainsi un clan, un groupe, histoire de constituer une petite compétition de
danse avec les autres. Souvent en effet, ces groupes se constituent pas affinités. Gussie et Joanna faisaient partie d'un groupe proche des tantes du mariés.


 


Voilà pour les infos. Bon courage pour affronter le froid et la neige. Il parait qu'elle a fait une halte dans la vallée de la noix. Est-ce bien vrai ? Ici le ventilo tourne à plein dans la
maison. Difficile de descendre en dessous des 30 °c.


Bises à tous,


Dom